Hello les copaings!! (avé l’accent hein ! )
Ca me fait drôle de vous lire car effectivement, je me retrouve dans vos textes même si je n’ai pas encore la chance d’être Papa et que du coup, je ne peux pas (encore ?!) délaisser mon BB pour Twitter !
C’est vrai que la question de twitter tout le temps se pose alors que je pensais vraiment avoir assez de recul pour éviter cet écueil…
J’ai toujours pensé que Twitter était un truc de geek pour ados attardés qui n’écrivent que des bribes de mots sans aucune signification.
Et puis les « ennuis » ont commencé au propre comme au figuré puisque j’ai essayé plein de moyens de me libérer du poids voire du fardeau à porter ne pas réussir à faire d’enfant.
Les quelques vrais amis? Oui ils sont là mais difficile de réellement parler avec eux, car on a un fonctionnement depuis longtemps basé sur des discussions limitées (ce que je regrette beaucoup)
Un psy? Oui j’ai essayé, tu balances ce que tu as à dire puis après pas de retour, pas d’expériences vécues en échange, bref de la frustration
Twitter? Non mais ça va pas la tête, je suis pas attardé !!
Et puis finalement, en en discutant avec quelques personnes, j’ai franchi le cap.
J’ai parlé de mes problèmes et j’ai eu quelques oreilles attentives, réconfortantes.
J’ai du coup échangé avec d’autres « Malchanceux » comme moi ce qui a eu le don de me soulager, de relativiser, de réduire mon désarroi, bref en effet très positif !!
Mais c’est vrai, comme tout bonne chose, il y a un inconvénient que beaucoup décrivent : L’ADDICTION.
Je me surprends à trouver vos descriptions très justes quant il est de devenir accro à ce truc même dans des situations inappropriées comme au travail, à la maison avec sa chérie, dans les transports etc etc. bref, un peu tout le temps quoi.
Le pire, c’est que j’étais allé sur Twitter pour me défouler, parler de mes problèmes pour faire un gamin et je me surprend à rigoler devant mon écran comme un abruti, à échanger beaucoup de futilités (qui me font un bien fou d’ailleurs! ), à vouloir rencontrer certaines personnes pour « de vrai ».
Donc on dévie sur quelque chose de sympa mais additif où le lien crée par ce média prend trop de place dans la vie quotidienne.
Bref, trouver les justes milieux, ce serait une petite conclusion parfaite !!
Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *